Les craintes de possibles reconfinements, les logements trop petits, les envies d’espace et de verdure, le développement du télétravail… Depuis maintenant un an, la crise du coronavirus a créée de nouvelles désir immobiliers. Que ce soit pour de l’habitation ou pour de l’investissement locatif, un grand nombre d’actif veulent déménager dans les villes moyennes.
Dans les grandes villes, le coût de l’immobilier ne permet pas de satisfaire l’ensemble des actifs. En revanche, avec la démocratisation du télétravail, la délocalisation est une solution pour les particuliers.

Pour les investisseurs, ces envies de villes moyennes sonnent comme des opportunités avec des rendements plus attractifs que dans les grandes agglomérations. Il faut toutefois que ces villes moyennes soient déjà dynamiques sur le plan économique et sur le plan de la demande locative. Et surtout, bien reliées en transport aux grandes métropoles.

 

Zoom sur Angers qui méritent le détour des investisseurs

 

Située à 1h30 de Paris en train et à 1h40 des côtes de l’Atlantique en voiture, Angers est une ville en perpétuelle évolution. L’installation d’une seconde ligne de tramway, un projet « Cœur de Maine » qui repense la relation entre le cœur de la ville et la Maine, plusieurs travaux de rénovation urbain (Monplaisir et Belle-Beille), l’aménagement de deux quartiers d’affaires en centre-ville (Cours Saint-Laud, à la gare, et Quai Saint-Serge, au campus universitaire Saint-Serge) dopent son attractivité.

Avec une population jeune et universitaire, Angers attire toujours plus d’entreprises et des acquéreurs qui plébiscitent la qualité de la vie d’une ville à taille « humaine ».
Economiquement, la préfecture de Maine-et-Loire connaît un grand nombre de signes positifs, notamment avec l’annonce récente de la création 200 emplois par Europ Assistance et une vague d’embauches par le producteur de camions Scania. Conséquence, Angers enregistre une croissance démographique en forte accélération avec un gain de 4 500 habitants entre 2006 et 2021, dont 1 600 pour la seule année 2020 (d’après l’INSEE).